Suzanne Ramon (Arkès Records) Suzanne Ramon (Arkès Records)
Menu

Discographie

Dvorak : Concerto pour violoncelle

schu_600
Disponible chez :

Œuvres & Découverte

Durée : 00:56:45 | Livret PDF

Cet enregistrement du Concerto de Dvorak a été réalisé à Moscou avec la Philharmonia de Russie, à l’occasion d’une invitation de Suzanne Ramon par Constantine Orbelian au Festival International de Musique de Saint-Petersbourg en 2006.



56:48 - Enregistrement DSD multicanal. Peut être lu sur n'importe quel lecteur standard - Enregistré en juin 2006 à Moscou à la grande salle du Conservatoire Tchaïkovski - Livret avec photos en couleur comprenant des notes en français & anglais

« Une immense violoncelliste… une personnalité puissamment originale, marquée par une poétique incroyablement perspicace de la plastique sonore. La plus magistrale vertu de cette artiste est autant pétrie de sincérité sans apprêt que d’intransigeance. Trois autres perles du répertoire complètent cette gravure de référence : les Bois silencieux de Dvorak, le Chant du Ménestrel de Glazounov et le Cantabile pour violoncelle et orchestre de Serge Kaufmann»

– Centre France – 7 janvier 2007

 

« Ce récital stupéfie par son intelligence musicale, et l’engagement de la soliste Suzanne Ramon. Le souffle, la tenue de la ligne, le sens des phrasées, les intentions cachées, le murmure offert, dévoilé comme une confession à l’adresse du public, témoignent d’un tempérament à part. Force est de s’incliner devant le somptueux engagement de la violoncelliste. …la soliste qui est en état de grâce…Un disque éblouissant »

– Classiquenews.com – 3 janvier 2007

 

« Sa sonorité est ample, sa musicalité irréprochable. Ainsi prend-elle place sans peine auprès de ses grands ainés… Le chant du violoncelle de Suzanne Ramon apporte toute la lumière à l’œuvre. Voilà un CD qui témoigne, à travers quatre œuvres de caractères différents, de la qualité et de l’universalité d’une violoncelliste »

– Le Monde de la Musique – mai 2007

 

« Une version flamboyante du Concerto de Dvorak… On est d’emblée frappé par l’énergie que Suzanne Ramon insuffle à ce Concerto qu’elle aborde avec une ferveur et une générosité de son qui ne va jamais faiblir…une sensibilité à fleur d’archet et une propension à chanter à cœur ouvert que l’on retrouve dans l’émouvant deuxième mouvement, alors que l’allure rapsodique du troisième fait jaillir des couleurs très différenciées que l’orchestre rehausse dans un dialogue d’une grande vivacité…On reste dans la veine lyrique et la tradition romantique avec Cantabile pour violoncelle et orchestre de Serge Kaufmann, première pièce d’un cycle de trois « chants » dédiée à Suzanne Ramon refermant cet album sur la sonorité ronde et ambrée du Guarnerius de l’interprète qui sollicite ici toute la puissance de son lyrisme intérieur »

– ResMusica.com – 22 mars 2007

 

« …son tempérament de feu, la largeur de ses nobles phrasés, le souffle qui se dégage de son jeu, sa sonorité chaude et profonde. Elle donne une interprétation magistralement contrôlée du point de vue technique qui surprend par son intensité, sa fougue et la place accordée à la pulsation »

– Classica – avril 2007